Assainissement Hors-sol: La solution pour peu de terrain

On vous explique comment fonctionne un assainissement hors-sol et dans quelles conditions ce dispositif s’utilise.
micro station assainissement hors-sol

Sur cette page : 

Lorsqu’un logement ne dispose pas d’un raccordement au réseau d’assainissement public, il est obligatoire d’avoir un système d’assainissement non collectif. Cependant, cela peut poser un défi lorsque vous ne disposez d’aucun terrain.

Nous savons qu’il existe des solutions pour installer un système d’assainissement adapté aux maisons disposant d’un espace limité, telles que les micro-stations d’épuration ou les filtres compacts. Ce sont d’excellents exemples de systèmes qui fonctionnent sans avoir besoin d’un grand terrain.

 

Cependant, si vous ne disposez pas du tout de terrain, la seule solution envisageable est d’opter pour un système d’assainissement hors-sol. Est-il possible d’installer un tel système ? C’est la question à laquelle nous allons répondre aujourd’hui.

Comment fonctionne un assainissement hors-sol

Un assainissement individuel hors sol est un système de traitement des eaux usées qui s’installw à l’extérieur du sol. Ce, contrairement aux installations traditionnelles ou la cuve s’enterre. On l’utilise généralement lorsque les conditions du sol ne permettent pas une installation souterraine. Par exemple comme dans les zones à haute nappe phréatique, les sols rocheux ou les terrains avec un mauvais drainage. Et bien sûr s’il n’y a pas de place à l’extérieur pour un assainissement individuel (comme une maison sans terrain).

Voici comment fonctionne un assainissement non-collectif hors-sol, exemple avec une micro-station Tricel.

1. Collecte des eaux usées

Les eaux usées provenant des toilettes, de la cuisine, de la salle de bains, etc., s’acheminent vers la cuve hors sol. Elles peuvent s’achemines par un poste de relevage des tuyaux ou par gravité, en fonction de la configuration du système.

 

2. Séparation des matières solides

À l’intérieur de la micro-station hors sol, les matières solides présentes dans les eaux usées se séparent par décantation. Les particules plus lourdes se déposent au fond de la fosse, formant une couche de boue. Tandis que les matières flottantes, comme les graisses et les huiles, remontent à la surface, formant une croûte.  

3. Décantation/Digestion biologique

Les bactéries anaérobies naturellement présentes dans la cuve hors sol décomposent les matières organiques présentes dans les boues. Ce processus de digestion biologique transforme les matières solides en boues liquides et en gaz. Cela permet également l’ammonification des matières carbonées, traitées dans le compartiment suivant. 

Le compartiment d’aération contient un media filtrant en PVC en forme de nid d’abeilles qui permet de fixer une culture de bactéries. Celui-ci alimentées en oxygène, va venir détruire les agents toxiques et polluants présents dans l’eau. On amene l’oxygène par un compresseur suivi d’un diffuseur microporeux en céramique qu’on positionne à la base de la cuve.

 

4. Decantation tertiaire

La dernière étape dans la cuve est la décantation tertiaire. Cette étape a pour but de se débarrasser des derniers éléments polluants d’une part en laissant les micro-particules en suspension se déposer au fond de la cuve avant de les ramener dans la partie fosse septique par le retour des boues et d’autre part en laissant échapper l’excédent d’azote gazeux présent dans l’eau.

 

5. Évacuation des effluents traités

L’eau que l’on traite, que l’on appelle effluent, s’écoule hors de la micro-station vers un système d’évacuation approprié. Selon les réglementations locales, l’effluent peut se diriger vers un champ d’épandage, une tranchée d’infiltration ou un système de filtration additionnel pour un traitement supplémentaire avant d’être rejeté dans l’environnement.

Comment installer une micro-station hors-sol ?

L’installation d’un système d’assainissement individuel hors-sol peut varier en fonction des spécificités du système choisi, des réglementations locales et des contraintes du terrain. Cependant, voici une démarche générale qui peut vous guider :  

Étude du terrain

Tout d’abord, il est essentiel de réaliser une étude approfondie du terrain pour évaluer sa faisabilité et déterminer l’emplacement optimal du système d’assainissement hors-sol. Vous devrez prendre en compte des facteurs tels que l’accès aux eaux usées, la distance par rapport à la maison, les contraintes de pente et les règlements locaux.

 

Choix du système

Sélectionnez un système d’assainissement individuel hors-sol approprié en fonction de vos besoins, des caractéristiques du terrain et des réglementations en vigueur. Cela peut inclure des micro-stations d’épuration, des filtres compacts ou d’autres solutions alternatives disponibles sur le marché. 

Installation du système

Une fois l’installation terminée, effectuez des tests pour vérifier le bon fonctionnement du système. Assurez-vous que les pompes, les vannes et les composants du système sont en bon état de marche. Vérifiez également les connexions pour détecter d’éventuelles fuites.

 

Tests et vérifications

Tout d’abord, il est essentiel de réaliser une étude approfondie du terrain pour évaluer sa faisabilité et déterminer l’emplacement optimal du système d’assainissement hors-sol. Vous devrez prendre en compte des facteurs tels que l’accès aux eaux usées, la distance par rapport à la maison, les contraintes de pente et les règlements locaux.

Maintenance régulière

Pour assurer une performance optimale, suivez les recommandations du fabricant concernant l’entretien du système d’assainissement individuel hors-sol. Cela peut inclure la vidange périodique des cuves, le remplacement des filtres et l’inspection régulière du système.

Il est important de noter que l’installation d’un système d’assainissement individuel hors-sol peut nécessiter l’obtention de permis ou l’approbation des autorités locales. Veillez à vous conformer aux réglementations en vigueur et, si nécessaire, consultez un professionnel qualifié pour vous aider dans ce processus.

Avantages d’une pose d’assainissement hors-sol

Adaptabilité

L’un des principaux avantages de l’assainissement hors-sol est sa grande adaptabilité. Il peut s’installer dans des zones où le sol est inadapté à l’installation d’une fosse septique traditionnelle, comme les sols rocheux, les terrains avec une nappe phréatique élevée ou les terrains avec un mauvais drainage. Il peut aussi s’utiliser pour les biens qui n’ont pas du tout de terrain avec l’installation en cave. Cela offre plus de flexibilité pour l’installation de systèmes d’assainissement individuels.

 

En plus de permettre de mettre les logements aux normes de l’assainissement non collectif, l’installation d’un système de traitement hors sol augmente la valeur des biens. Un bien qui était difficilement vendable à cause de sa non conformité aux normes et de l’impossibilité d’installer un système de traitement traditionnel va voir sa valeur augmenter et sa vente potentiellement se débloquer grâce à l’installation d’un système hors sol. L’installation d’un système de traitement Tricel hors sol est généralement possible dès lors qu’il y a la place suffisante pour monter la cuverie et ce même dans des zones difficiles d’accès ou des habitations sans terrain (montage en cave).

 

Gain d’espace

L’assainissement hors-sol est particulièrement bénéfique pour les propriétés disposant d’un espace limité. Étant donné que le système est installé à la surface plutôt que enfoui dans le sol, il nécessite moins d’espace global. Cela peut être avantageux dans les zones urbaines denses ou sur des terrains de petite taille où l’espace est précieux.

Je ne suis pas vraiment d’accord avec ça, la cuve installée à l’extérieur va au contraire prendre de la place sur le terrain qu’elle ne prendrait pas si elle était enterrée.

 

Moins d’excavation

Contrairement à l’assainissement traditionnel, l’assainissement hors-sol nécessite moins d’excavation et de terrassement. Cela peut réduire les coûts et la durée des travaux d’installation, tout en évitant les perturbations majeures du terrain.

 

Facilité d’entretien

Les systèmes d’assainissement hors-sol sont généralement conçus pour être facilement accessibles, ce qui facilite leur entretien. Les composants tels que les cuves, les filtres et les pompes sont souvent situés à la surface, ce qui permet une inspection et une maintenance plus pratiques.

 

Performance éfficace

Les technologies que l’on utilise dans les systèmes d’assainissement hors-sol, comme les micro-stations d’épuration et les filtres compacts, sont conçues pour offrir une performance efficace de traitement des eaux usées. Elles peuvent traiter les eaux usées de manière plus avancée, ce qui réduit ainsi la pollution et les impacts environnementaux.

 

La Tricel Novo et son montage

LaTricel Novo est une microstation adaptable qui peut se poser dans une cave ou un garage. Elle est légère, compacte et facile d’installation.

L’installation peut se faire hors sol dans des conditions dites de “pose assimilée enterrée”.
Dans ce cas, on reconstitue les conditions de pose enterrée, en montant un mur de soutènement tout autour de la cuve en la remblayant tout en respectant les instructions de pose habituelles.
Une spécificité des micro-stations et filtre compacts Tricel est la possibilité de les assembler sur place si besoin. C’est en effet possible grâce à la modularité des cuves.
Ceci sous conditions : un questionnaire doit être rempli pour vérifier la faisabilité du montage, le dossier sera examiné par l’équipe technique Tricel et après son étude, un devis est soumis pour être validé et planifié. Si tout est validé alors, une équipe de techniciens qualifiés effectue le montage sur place.

tricel-novo - assainissement hors-sol

Pourquoi choisir un dispositif Tricel ?

La microstation Tricel est une microstation d’épuration agréée, que nombreux particuliers et collectivités apprécient largement en raison de ses performances épuratoires exceptionnelles et de sa compacité.
La microstation Tricel Novo peut être décrite en trois mots : simplicité, robustesse et fiabilité.
Tricel, c’est un service dédié tout au long de votre projet.
 

Marque française

Leur production est réalisée en France, dans leurs deux usines situées à Poitiers et Avignon.Une présence mondiale, avec une distribution dans plus de 50 pays.
 

Une expertise d’experts

Un engagement à assimiler, améliorer et créer des solutions innovantes qui répondent aux besoins du marché et à votre projet spécifique. Forts de leur expérience dans le domaine de l’assainissement, ils ont réalisé plus de 60 000 installations à travers le monde.
 

Des services sur- mesure

La force de Tricel France réside dans le suivi et l’accompagnement local assurés par nos partenaires exclusifs Tricel. Ils s’engagent à vous fournir une assistance complète et un accompagnement tout au long de votre parcours, afin de garantir votre satisfaction et la réussite de votre projet.
 

Installation du dispositif

 

L’installation d’une micro-station d’épuration hors-sol présente plusieurs particularités par rapport à l’installation d’une micro-station enterrée. Voici quelques points à considérer :

 

Emplacement

Comme son nom l’indique, une micro-station hors-sol est installée au-dessus du sol, ce qui signifie qu’il est important de choisir un emplacement approprié et stable pour supporter le poids de la micro-station. Il est souvent recommandé d’installer la micro-station sur une dalle en béton ou une surface de support solide.

 

Accessibilité

Il est essentiel de prévoir un accès facile à la micro-station pour permettre l’entretien, la maintenance et les éventuelles réparations. Assurez-vous que l’emplacement choisi permet un accès adéquat pour le personnel chargé de ces tâches, ainsi que pour les fournitures et les équipements nécessaires.

 

Fondations

Pour assurer la stabilité et la durabilité de la micro-station hors-sol, il peut être nécessaire de construire des fondations solides. Cela peut impliquer la création d’une base en béton ou d’une plateforme de support robuste, en fonction des caractéristiques du sol et des exigences spécifiques du fabricant.

 

Connexions

L’installation d’une micro-station hors-sol nécessite des connexions appropriées aux sources d’eau usée, ainsi qu’aux dispositifs de sortie pour l’évacuation de l’eau traitée. Assurez-vous que les connexions sont correctement scellées et étanches pour éviter les fuites et les problèmes de contamination.

 

Élévation

Une considération importante lors de l’installation d’une micro-station hors-sol est l’élévation par rapport au niveau du sol environnant. Il est important de maintenir une hauteur adéquate pour permettre un bon écoulement des eaux usées vers la micro-station, ainsi que pour assurer une ventilation adéquate et éviter les risques d’inondation.

 

Électricité

Assurez-vous que l’emplacement choisi pour l’installation de la micro-station hors-sol est à proximité d’une source d’alimentation électrique fiable. La plupart des micro-stations nécessitent une alimentation électrique pour faire fonctionner les pompes, les ventilateurs et autres composants électriques.

 

En résumé, l’installation d’une micro-station d’épuration hors-sol nécessite une planification minutieuse et une attention particulière aux détails pour assurer un fonctionnement efficace et fiable du système. En suivant les directives du fabricant et en faisant appel à des professionnels qualifiés pour l’installation, vous pouvez garantir le succès de votre projet d’assainissement.

Une question ?