Coût fonctionnement micro station épuration

Coût de fonctionnement d’une micro-station d’épuration

Le changement d’un système d’assainissement non-collectif survient à plusieurs occasions :

  • l’achat ou de la vente d’une maison
  • la construction ou la rénovation d’un logement
  • la remise aux normes de votre fosse septique

Lorsqu’un usager se retrouve dans l’obligation d’acquérir un nouveau système d’assainissement individuel, le coût à l’achat est le critère déterminant dans son choix. Néanmoins, il est important de prendre en compte le coût de fonctionnement. Celui-ci peut varier selon le modèle et la marque. Qu’en est-il du coût de fonctionnement d’une micro-station d’épuration ?

Les coûts annuels de fonctionnement d’une micro-station d’épuration

D’une manière générale, une microstation fonctionne de manière optimale pendant de nombreuses années. Cela engendre donc des frais annuels réduits sur le long-terme.

Les principaux coûts annuels pour une micro-station sont :

  1. sa consommation
  2. son entretien

1. Consommation d’une micro-station d’épuration

La micro-station d’épuration fonctionne avec électricité. Cette électricité sert à alimenter en oxygène la flore bactérienne présente dans le second compartiment de la station grâce à un compresseur.

En 2022 le tarif réglementé est de 0.1740€/kwh. La micro-station FR6 consomme 1.68kw/jour, ce qui équivaudra à 8.89 euros par mois et pendant 1 an 106.70 euros. Cependant, si le compresseur est endommagé, celui-ci peut consommer plus d’énergie.

2. Entretien d’une micro-station d’épuration

Une fois que votre dispositif a été contrôlé et validé par le SPANC (Service Public de l’Assainissement Non Collectif) et que celui-ci a remis un certificat de conformité, il ne reste plus qu’à entretenir la micro-station tous les ans afin qu’elle reste en bon état et fonctionnelle. Cet entretien n’est pas contraignant et facile à réaliser. Les propriétaires peuvent donc s’assurer eux-mêmes du bon fonctionnement de leur système d’assainissement, en suivant notre guide d’entretien officiel.

Néanmoins, le plus simple est de confier l’entretien à un professionnel agréé de l’assainissement avec qui les usagers peuvent souscrire un contrat spécifique. En faisant appel à lui, la garantie du produit sera conservée entièrement. Lors de l’entretien, le spécialiste va procéder à des vérifications plus ou moins poussées sur les différents éléments de la micro-station d’épuration : le système de recirculation des boues, le matériel électromécanique, etc. Il faut compter entre 100 et 150 euros par an pour la maintenance du système.

Il faut également faire la vidange. Selon la région, le dispositif et l’utilisation du dispositif, la fréquence de la vidange et son coût peuvent varier. Nous vous conseillons de prendre contact avec l’un de nos partenaires exclusifs pour obtenir plus d’informations.

Autres coûts d’une micro-station d’épuration

Avant d’acquérir une micro-station, différentes dépenses sont également à prendre en compte. Ces coûts s’appliquent à tout type d’assainissement :

  1. l’étude de sol
  2. le coût du modèle
  3. la vidange
  4. le contrôle

 

1. Etude de sol

Pour tout projet d’assainissement individuel, il est vivement recommandé, voire même obligatoire dans la plupart des cas, d’effectuer une étude de sol établi par un bureau d’études. Cette étude permet d’établir une topographie du sol et ainsi de déterminer comment les eaux usées vont être traitées et rejetées dans la nature. De ce fait, le sol doit :

  • avoir une vitesse d’évacuation suffisante ;
  • être exempt de nappe phréatique permanente ou ponctuelle.

Le prix d’une étude peut varier entre 200 et 500 euros. Il est important de noter également que si un terrain ne présente pas un sol adapté à l’écoulement des eaux usées, l’usager sera contraint d’installer une pompe de relevage qui utilise de l’électricité.

 

2. Coût du modèle

Le prix d’achat de la micro-station d’épuration varie entre 4 000 et 5 000 euros. A cela, il faut ajouter à peu près 2 000 euros pour son installation. Nos partenaires exclusifs effectueront la mise en route du dispositif ce qui enclenchera le démarrage des garanties sur la cuve et ses composants. Il est en revanche tout à fait possible de le faire par soi-même mais la micro-station ne bénéficiera pas de garantie.

 

3. Vidange

La vidange est souvent une prestation facturée à part, mais elle peut faire partie d’un contrat d’entretien. Contrairement à la simple maintenance, elle doit obligatoirement être réalisée par un professionnel agréé. La fréquence des vidanges dépend du modèle, de la taille, de l’utilisation et enfin de l’entretien de la micro-station. Nous proposons plusieurs forfaits de vidange dont le prix varie selon la région. Pour donner un exemple, pour les modèles FR6 3000 et 4000 L, une vidange est à prévoir en moyenne tous les 2/5 ans.

La vidange d’une micro-station se fait lorsque le volume des boues atteint 30% du volume de la cuve de décantation primaire. Il est donc nécessaire de vidanger la micro-station car lorsque les boues dépassent ce volume, elles risquent d’obstruer  progressivement l’arrivée des eaux usées. Ces boues peuvent également s’échapper dans la nature sans avoir été épurées préalablement, ce qui peut provoquer une pollution de l’environnement.

 

4. Contrôle

Une fois tous les dix ans, le SPANC doit contrôler votre installation. Cet organisme est chargé de valider la conformité des systèmes d’assainissement non collectif présents dans sa commune. Il veille à ce que les systèmes soient conformes dès leur conception, qu’ils fonctionnent correctement et qu’ils sont entretenus convenablement. Selon les SPANC, ce contrôle peut être plus fréquent, par exemple tous les 4 ou 8 ans.

Ce contrôle est à la charge des propriétaires et son prix va dépendre de leur commune. Il faut se rapprocher du SPANC de votre commune pour obtenir plus d’informations.

Les aides aides financières

Néanmoins, afin de financer et d’alléger le coût de l’installation et de l’entretien d’une nouvelle micro-station des aides financières sont disponibles. Si vous souhaitez plus de renseignements sur ces subventions, nous vous invitons à vous rapprocher de votre mairie.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter les brochures de nos produits.

Si vous avez besoin de conseils pour votre projet d’assainissement individuel, n’hésitez pas à nous contacter.