Les travaux de réhabilitation pour un assainissement non-collectif

projet maison individuelle - travaux assainissement

 

Les travaux d’assainissement individuel pour une réhabilitation sont un processus qui demande une attention soutenue concernant plusieurs facteurs :

  • Le coût sur le long terme
  • Vos besoins
  • Les solutions proposées

 

Réhabilitation pour votre assainissement non collectif

 

Pour des raisons sanitaires et de préservation de l’environnement, la législation française interdit le rejet d’eaux usées non traitées dans la nature. Ainsi, les propriétaires de logements non raccordés au réseau d’assainissement collectif doivent mettre en place un dispositif individuel de traitement des eaux usées.

Après l’inspection du Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC) de votre commune, il peut être constaté que votre système d’assainissement non collectif est obsolète. En conséquence, un rapport de non-conformité vous sera délivré, vous contraignant à entreprendre des travaux assainissement pour votre installation.

Il est courant de penser en premier lieu à la solution traditionnelle, comprenant une fosse septique et un système d’épandage. Cependant, il est important de noter que les options dans le domaine de l’assainissement non collectif ont considérablement évolué, et la filière traditionnelle n’est plus la préférence générale des consommateurs.

Il existe en effet divers produits qui répondent aux mêmes besoins que la filière traditionnelle. Par exemple :

 

 

Vos questions :

  • Quels sont les options qui s’ouvrent à vous ?
  • Etes-vous obligé d’utiliser un épandage classique ?
  • Ou y a-t-il des dispositifs plus adaptés ?

Pour répondre à toutes vos questions, il est primordial que vous vous renseignez au préalable sur tous les dispositifs disponibles sur le marché. De plus, il est également nécessaire de connaître vos besoins. Il existe notamment des subventions proposées par l’Etat et les collectivités locales, qui proposent des aides financières pour la réhabilitation de votre assainissement.

Quel coût pour la réhabilitation de son assainissement?

 

Le coût de la réhabilitation d’un assainissement non collectif dépend des caractéristiques de l’installation existante. En effet, le terme « réhabilitation » peut désigner différentes situations. Par exemple, certaines installations anciennes peuvent être équipées d’une fosse septique mais ne disposent d’aucun système de traitement des eaux usées. Dans ce cas, la réhabilitation consistera simplement à installer un système de traitement conforme aux normes en vigueur. En revanche, si aucune installation n’existe, il faudra procéder à une installation complète conformément aux procédures standards. Il est donc difficile de donner une estimation précise du coût sans connaître les spécificités de chaque cas.

 

Aides financières pour les travaux de réhabilitation de votre assainissement non-collectif

 

La mise aux normes de votre système d’assainissement peut sembler être un projet coûteux. Cependant, il est essentiel de noter que de nombreuses aides financières sont disponibles pour contribuer à alléger la charge financière du projet. Ces aides proviennent notamment de :

  • L’agence nationale de l’habitat (notamment pour le prêt à taux 0)
  • La CAF
  • La caisse des retraites
  • L’ADEME
  • Les agences de l’eau
  • La direction générale des finances publiques
  • Les communes et communautés de communes
  • Les conseils départementaux

Lire plus sur les aides ici …

Quel système d’assainissement choisir pour vos travaux de réhabilitation?

 

Il existe de nombreux produits qui répondent aux besoins de traiter vos eaux usées. Deux grosses catégories se démarquent :

  1. La filière traditionnelle
  2. La filière agréée

 

1. Les filières traditionnelles : fosse septique avec épandage.

La méthode traditionnelle occupe une place significative sur le marché français de l’assainissement. Elle se caractérise par l’association d’une fosse septique (toutes eaux) et d’un lit d’épandage.

Cette approche repose sur l’utilisation du pouvoir épurateur du sol pour traiter les eaux usées. Toutefois, il est important de noter que le coût à long terme de cette méthode est assez élevé, notamment en raison du remplacement de l’épandage, nécessaire en moyenne tous les 15 ans. De plus, cette filière peut entraîner une emprise au sol importante, pouvant atteindre jusqu’à 150 m².

 

Avantages des filières traditionnelles :

  • Entretien à court et moyen terme réduit
  • Connu du grand public

Inconvénients des filières traditionnelles :

  • Coût de la pose
  • Dégradation du terrain pendant la pose
  • Coûts élevés à long terme
  • Emprise au sol élevée (impossible d’utiliser le terrain alloué à l’épandage)
  • Difficile à inspecter par les professionnels de l’assainissement

 

 

2. Les filières agréées : micro-stations, filtres compacts

Les filières agréées sont des dispositifs qui sont beaucoup plus récents que les filières traditionnelles sur le marché français mais sont connues dans d’autres pays européens depuis une vingtaine d’années. Ce sont des dispositifs qui doivent être agréés par les Ministères de l’Ecologie et de la Santé avant d’être commercialisé. Ses dispositifs ont de nombreux avantages comme le fait d’être compacts, faciles à poser, entretenir et inspecter par les professionnels.

Avantages des filières agréées :

  • Compacts (de 5 à 15m² de surface utilisée)
  • Le coût de pose est moindre
  • Facile à installer (1 journée maximum)
  • Facile à inspecter
  • Plus faciles à tracer (certification ministérielle)
  • Ne se colmate jamais (micro-stations)

Inconvénients :

  • Besoin d’électricité pour les micro-stations

Si on prend en compte le coût de la pose, du produit et de la surface utilisée, une filière traditionnelle sera beaucoup plus coûteuse qu’une filière agréée.

 

Tricel propose chacune des 2 solutions: