Assainissement individuel prix : À combien s’élève la facture ?

Assainissement individuel prix - By Tricel

Lorsqu’on vit à la campagne, par exemple, on est obligé de recourir à l’assainissement individuel, autonome ou non collectif (ANC). En effet, on ne peut pas se raccorder au tout à l’égout. Dans ce cas, on se doit d’opter pour un dispositif d’assainissement individuel. Bien évidemment, ce matériel a un prix. Il en est de même pour son installation et les diverses formalités administratives y afférentes, sans oublier les divers petits travaux supplémentaires, à savoir une rénovation, par exemple. Cet article traite d’assainissement individuel prix.

 

Comparaison entre Fosse Toutes Eaux et Micro-station d’Épuration pour l’Assainissement

 

L’eau potable ainsi que l’eau de pluie que vous utilisez à la maison doivent impérativement subir un processus d’épuration. Pourquoi ? Non seulement pour éviter de polluer et de détériorer l’environnement à long terme, mais aussi pour préserver la faune et notre propre santé.

Lorsqu’il s’agit de choisir un système d’assainissement individuel, vous avez le choix entre deux options principales :

  1. La fosse toutes eaux
  2. La micro-station d’épuration

En fonction de votre situation, le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC) peut exiger des études du sol et de la filière. Ces analyses prennent en compte divers paramètres pour déterminer la méthode d’assainissement la mieux adaptée à votre habitation.

 

Quel est le prix d’un assainissement individuel ?

 

Pour installer un système d’assainissement non collectif, un foyer doit en général compter entre 5000 et 12 000 euros. Le coût est de ce fait très variable. Il dépend d’un certain nombre de paramètres. Bien entendu, il ne suffit pas de prendre en compte le coût du matériel, c’est-à-dire le dispositif qui sera chargé d’épurer les eaux usées. Il est de même essentiel de considérer les préliminaires nécessaires avant la mise en place de l’équipement. On peut en citer, par exemple, l’étude des sols, l’étude de réalisation du système d’assainissement, etc. Il faut noter que le traitement des eaux ménagères et des eaux-vannes par un dispositif d’assainissement autonome s’effectue en 3 étapes successives. Il y a donc l’élimination des matières solides, des particules ou des graisses, d’où le prétraitement. Vient ensuite le traitement qui consiste à éliminer la pollution restante. L’évacuation, où les eaux seront dispersées dans le sous-sol, est la dernière étape.

 

Autres critères d’influence du prix d’un assainissement individuel

 

Outre ce qui a été évoqué précédemment, il y a encore d’autres paramètres qui entrent en jeu dans la définition du prix d’un assainissement non collectif. Il y a donc la qualité, le modèle et la taille du dispositif d’assainissement sélectionné. À titre indicatif, pour une microstation d’épuration, par exemple, le prix d’achat et de pose va de 4 500 à 15 000 euros. L’étude de réalisation, quant à elle, est estimée entre 600 jusqu’à 800 euros. Pour ce qui est de l’étude de la filière et des sols, le coût varie entre 800 à 2 000 euros. Quant au contrôle de bon achèvement et de conformité, il peut aller jusqu’à 200 euros pour chacun des contrôles.

 

Assainissement individuel prix : y-a-t-il des subventions et aides ?

 

Si un foyer entreprend des travaux pour installer ou réhabiliter son matériel d’assainissement autonome, il lui est possible de bénéficier de certaines aides financières et subventions. Il ne faut pas en effet oublier qu’une telle opération nécessite un budget assez important, notamment pour les ménages modestes. Ainsi, ceux-ci pourront jouir des différentes aides provenant de divers organismes, à savoir la CAF, les Caisses de retraite, L’Agence nationale de l’habitat (Anah), l’ADEME, la Direction générale des finances publiques, etc. Mais ils pourront de même opter pour des prêts avantageux. Tout dépend des préférences, des possibilités, mais aussi de l’éligibilité de chacun aux différentes aides et subventions existantes.

 

Installation d’un Assainissement Individuel : Implication d’un Professionnel

 

Le processus d’installation d’un système d’assainissement individuel varie considérablement en fonction du type de système choisi. Quel que soit le choix opéré, les travaux débutent généralement par l’excavation des tranchées et des fosses destinées à accueillir les canalisations.

Pour une microstation d’épuration, une fois les excavations réalisées et conformément à la procédure standard pour toute cuve enterrée, la microstation est remplie d’eau jusqu’à un tiers de sa capacité pour garantir une stabilité optimale. Les raccordements sont ensuite effectués, et une vérification minutieuse du bon fonctionnement des éléments électriques est essentielle. Si nécessaire, des ajustements peuvent être apportés au tableau électrique afin d’assurer une alimentation sécurisée du système d’assainissement.

En ce qui concerne l’installation d’un système d’assainissement individuel compact, le processus suit des étapes similaires à celles d’une fosse toutes eaux. Cela implique la mise en place de la cuve et la création de la zone de filtration. Une fois la vérification théorique du bon fonctionnement du système effectuée, le remblaiement peut être entrepris.

Suite à l’installation, il est crucial de noter que le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC) effectue une inspection sur place afin de vérifier la conformité de l’installation d’assainissement aux normes en vigueur.

Découvrez notre solution, la Tricel Novo :

 

 

Tricel vous présente son produit phare : la micro-station Tricel Novo. Elle est disponible en différentes tailles. Si vous ne deviez retenir que quelques informations à son sujet, voici notre top 6 :

  • Livrée prête-à-l’emploi
  • Installation simple
  • Emprise au sol réduite à 5m²
  • Silencieuse et sans odeur
  • Intégration paysagère facile
  • Fiable, longue durée de vie grâce aux matériaux choisis