Station d’épuration écologique

Station d’épuration individuelle écologique

Les stations d’épuration écologiques sont des dispositifs miniaturisées des stations collectives de nos communes. Depuis des décennies, l’épuration des eaux usées est biologique. C’est à dire qu’elle utilise les organismes microbiens que contiennent vos effluents pour les traiter. Par définition, tout système d’assainissement individuel est écologique car aucun additif n’est ajouté pour que le processus épuratoire marche.

Parmi toutes les solutions de traitement des eaux usées individuelles qui existent, de nombreux ont sû tirer leur épingle du jeu pour se désigner comme écologique. Voyons ensemble les différents types de systèmes se disant « écologique ».

Sur le marché, vous pouvez trouver de nombreuses solutions pour vous permettre de traiter la totalité des effluents de votre logement: des dispositifs de la filière traditionelle (fosse toutes eaux avec épandage, filtre à sable) et de la filière agréée (agrément reçu des ministères de l’Écologie et de la Santé). Les « plus écologiques », pour vous, sont les toilettes sèches et la filière plantée (avec des roseaux par exemple). Mais, est-ce vraiment les systèmes les plus écologiques ?

 

Les toilettes sèches – pas si écologique

 

Les toilettes sèches sont l’un des dispositifs les plus écologiques par sa fonction simple et peu cher. Cependant,vous devez relativiser. En plus d’être assez contraignant dans son utilisation (dépôt de scuire ou autres résidus de végétaux après chaque usage, vidange du « sceau » où il est interdit de le déverser n’importe où),vous devez noter que les toilettes sèches ne traitent que les effluents de nos toilettes, et rien d’autre.

Une autre solution de traitement doit donc être installée chez vous pour traiter vos autres eaux, celles provenant de vos éviers, douches etc. Et c’est là qu’il y a un problème : tous les dispositifs d’assainissement non collectif actuels focntionnent au mieux qu’avec ou principalement grâce de la puissance épuratoire des microbes naturellement dans les eaux.

Ces mêmes microbes ont besoin des eaux provenant essentiellement de vos toilettes pour se développer et pouvoir traiter un maximum des déchets organiques ou non. Donc si vous séparez les eaux des toilettes et celles de vos eviers, la puissance épuratoire de l’ensemble de la maison est alors fortement réduite et donc une polution plus ou moins élevée sort de votre installation… Vous vouliez faire bien mais… ce n’est plus très écologique.

 

Fosse toutes eaux avec filtre – écologique

 

Faisons la différence entre 3 types de fosse septique avec filtre :

 

Tous ces filtres se basent pour la plupart sur de la filtration naturel, pour les 2 premiers, le filtre n’est pas « vivant ». Ce sont plutôt des matériaux que l’on trouve en abondance sur terre comme le sable, la zéolithe, la fibre de coco (recyclage des l’écorce des productions agricoles pour la coco). Le dernier se base sur le filtrage grâce aux roseaux, donc « vivant ».

Généralement, les filtres à sable et plantés sont des solutions qui prennent beaucoup de place dans votre terrain. Contrairement au filtre compact, d’où son nom, qui ne prend qu’une dizaine de m2 de surface au sol. Ces dispositifs sont écologiques, bien entendus, car ils traitent l’ensemble des eaux usées de votre logement. Cependant, vous devez noter quelques points pour avoir une vision plus globale :

  • Le transport des matériaux : parfois, les matériaux qui serviront de filtre proviennent de pays très lointain.
  • Le recyclage : le filtre doit être changé totalement tous les 15-20 ans. Où vont alors ces matériaux ? Sont-ils recyclés ? Jetés à la benne à ordure ?

Le bilan carbon n’est plus alors si exceptionnel que ça. Bien que étant une solution n’utilisant pas d’électricité.

 

La micro-station d’épuration rime-t-elle avec écologie ?

 

A première vue, la micro-station d’épuration (ou station d’épuration individuelle) n’est pas écologique si l’on se base sur un seul critère : elle a besoin d’énergie (donc de l’électricité) pour fonctionner. Doit-on seulement se baser sur ce critère ? Et bien non. Attention, nous ne disons pas que la micro-station d’épuration est plus écologique que les autres solutions.

On fixe la micro-station d’épuration jusqu’à son remplacement total. La plupart des micro-stations haut de gamme ont pour but de durer jusqu’à 40, si ce n’est plus. Aucun composant n’est à remplacer à interval régulier. Seul le dysfonctionnement d’un élément électronique ou électro-mécanique lance la procédure de remplacement (de l’élément bien entendu et non de l’installation toute entière).

De plus, une micro-station est l’un des dispositifs les plus compacts du marché. C’est à pour conséquence un acheminement chez vous à moindre frais et moins polluant car plus facile à installer.

Le caractère écologique d’une micro-station dépend de plusieurs facteurs :

1. Choix des Technologies : Certaines technologies de traitement des eaux usées sont plus respectueuses de l’environnement que d’autres. Les stations d’épuration écologiques privilégient souvent des méthodes biologiques naturelles. Parmis celles-ci on a la filtration végétale, les zones humides artificielles, et les lits de roseaux. Ces approches utilisent des processus naturels pour décomposer les polluants dans les eaux usées.

2. Réduction des Produits Chimiques : Les stations d’épuration écologiques cherchent à minimiser l’utilisation de produits chimiques agressifs pour le traitement des eaux usées. Cela peut réduire les impacts négatifs sur les écosystèmes aquatiques et les sols.

3. Économie d’Énergie : Les stations d’épuration modernes cherchent à réduire leur consommation d’énergie. Cela, en utilisant des technologies plus efficaces, comme la récupération d’énergie à partir des processus de traitement.

4. Réutilisation des Eaux Traitées : Certaines stations d’épuration écologiques intègrent des systèmes de traitement avancés. Ils permettent de récupérer et de réutiliser une partie des eaux traitées à des fins d’irrigation ou d’autres usages non potables.

5. Préservation de la Biodiversité : On peut concevoir des stations d’épuration écologiques pour favoriser la biodiversité. Ce, en créant des habitats favorables pour les espèces locales, notamment les oiseaux, les insectes et les plantes.