Fonctionnement micro-station : On vous dit tout

Fonctionnement de la micro station

La micro-station d’épuration est apparue sur le marché de l’assainissement vers les années 2010 et nécessite une approbation ministérielle pour une utilisation conforme. Cet article traite du fonctionnement micro-station.

La micro-station d’épuration représente une solution d’amélioration de l’assainissement domestique pour les eaux usées. Elle est classée parmi les méthodes agréées pour le traitement des eaux individuelles. Cette technologie assure à la fois le prétraitement et le traitement des eaux usées issues d’une habitation.

Le principe repose sur la dégradation des particules par des micro-organismes. Ces bactéries se développent grâce à une oxygénation créée par un dispositif d’aération, tel qu’un compresseur ou d’autres mécanismes apportant de l’oxygène.

Il est possible d’opter pour une micro-station en plastique ou en béton. Il est important de noter que le plastique présente une meilleure durabilité que le béton, qui peut se détériorer progressivement avec le temps.

Deux grandes catégories de micro-stations existent :

  1. Les micro-stations à culture fixée : les bactéries sont fixées sur des supports à l’intérieur de la station.
  2. Les micro-stations à culture libre : les bactéries flottent dans l’eau et la boue.

Les micro-stations à culture fixée sont plus résistantes aux variations de charge, c’est-à-dire aux fluctuations de la quantité d’eaux usées à traiter. Ces variations peuvent être dues à une absence temporaire (comme pendant les vacances) ou à des changements dans le nombre de personnes résidant dans la maison.

 

La micro station fonctionne via un processus qui s’identifie bien. C’est un dispositif compact d’assainissement individuel ou autonome qui a pour fonction de purifier toutes les eaux usées domestiques via un processus d’épuration biologique. C’est entre autres un système tout-en-un qui assure le prétraitement ainsi que le traitement dans une cuve de plusieurs compartiments. Elle est indispensable quand un logement n’est pas relié au tout-à-l’égout.

 

 

Les avantages de la micro-station

 

La micro station assainissement convient tant aux installations neuves qu’à la réhabilitation. Elle convient surtout aux logements familiaux. Étant bien compacte, elle s’implémente dans des espaces réduits pour un rendement optimal ainsi qu’une belle esthétique.

Concrètement, si on compare la micro station aux autres dispositifs d’assainissement individuels, c’est le plus compact d’entre eux. La preuve, elle n’engage que moins de 5mètres carré d’emprise au sol. C’est pour cela qu’elle est installable dans tout type d’espace. Ces espaces incluent le montage hors-sol, dans un espace confiné (cave, garage) pour une maison n’ayant pas de terrain et en nappe phréatique. D’ailleurs, c’est un dispositif très pratique qu’il s’agisse de l’installation ou du transport. La micro station d’épuration est une solution flexible avec plusieurs options. Son coût d’installation est relativement moins cher par rapport aux autres filières.

Pourquoi choisir le fonctionnement de la miro-station?

 

La micro station assainissement est le seul dispositif qui peut s’installer hors-sol. En effet, il existe des habitations où il n’est pas possible d’intégrer le système dans le sol. Comme alternative, on propose de construire un mur de soutènement tout autour de la micro station. Ensuite, on fait un remblayage avec du sable qui a pour intérêt de se constituer en tant que barrage et filtration en cas de fuite. De plus, cela va réduire les risques de contamination et de pollution des sols. Le budget à prévoir pour les micro stations hors-sol est toujours moindre par rapport aux autres solutions d’assainissements. Et ce même si on ajoute le prix de la construction du mur de soutènement. Par ailleurs, il est pertinent de solliciter le Service Public de l’Assainissement Non Collectif (SPANC) pour faire une demande préalable en vue de réaliser des travaux.

 

Comment garantir le bon fonctionnement de la micro-station?

 

Il est essentiel de maintenir votre système d’assainissement en premier lieu. Pour ce faire, il est recommandé de souscrire à un contrat d’entretien. Cela permet de respecter scrupuleusement les recommandations du fabricant concernant les contrôles périodiques. Cela se compose également du remplacement des pièces d’usure, etc.

Il convient également de souligner que, tout comme une fosse septique, ce type de système d’assainissement individuel ne peut s’utiliser pour les eaux pluviales. Cela risque de perturber son fonctionnement optimal.

Enfin, pour garantir la longévité et la fiabilité de votre micro-station d’épuration, il est important de procéder à des vidanges régulières lorsque cela est nécessaire. Cette opération consiste principalement à pomper les boues accumulées dans la première cuve de prétraitement. La fréquence de cette opération peut être fixée par le fabricant, mais en général, elle doit être effectuée lorsque le volume des boues atteint 30 % du volume utile de la cuve de décantation. Après la vidange, un professionnel agréé doit remettre en service le dispositif en remplissant la cuve d’eau et en vérifiant l’état des pièces.

Découvrez notre solution, la Tricel Novo :

La micro-station Tricel Novo fonctionne via une technologie de pointe par biais d’une culture fixée. Des micro-organismes naturellement présents dans les eaux se développent sur un média immergé en se nourrissant des bactéries présentes. Ils sont alimentés en oxygène grâce à un compresseur accompagné d’un diffuseur. Ils disposent ainsi des molécules d’oxygène nécessaires à la dégradation biologique.

Le fonctionnement de la Tricel Novo

 

La Tricel Novo est une station d’épuration compacte qui fonctionne selon le principe de la culture fixée. La cuve en fibre de verre compressée (PRV) est robuste et garantie 20 ans pour sa solidité et son étanchéité. Elle est compacte, et équipée d’un bouchon de vidange qui fait office de ventilation secondaire, ce qui évite la pose d’un extracteur en haut du toit, permettant ainsi des économies.

Elle est facile à poser grâce à ses deux anneaux et son poids, permettant l’utilisation d’une pelle mécanique de petite taille. L’entrée d’eau présente un fil allant de 0 à 53 cm par rapport au niveau du sol fini et de 137 cm jusqu’au bas de la cuve, ce qui évite une fouille profonde.

Des kits rehausse de 25, 50 ou 75 cm sont disponibles si le fil d’eau est plus élevé que 53 cm. Une pompe de relevage intégrée est disponible en option si l’eau doit être rejetée à plus de 80 m ou à plus de 6 m de haut.

Il est également possible de déporter le compresseur et le boîtier électrique dans un local, avec les conseils de nos techniciens.