Comment installer une fosse septique ?

Comment installer une fosse septique ? - tricel

Comment installer une fosse septique ? En voilà une bonne question. La mise en place d’une fosse septique ne doit en aucun cas être prise à la légère. Pour qu’elle soit une réussite, il est essentiel de prendre en compte un certain nombre d’éléments. Rien ne doit de ce fait être laissé au hasard. Pour ceux qui n’y connaissent rien en la matière, voici justement les étapes à suivre pour installer ce dispositif d’assainissement des eaux usées. En respectant bien ces fameuses étapes, on n’aura aucun mal à vérifier si le professionnel de l’assainissement à qui on a confié la pose respecte bien ces différentes consignes.

 

Réglementation concernant l’installation d’une fosse septique

 

Avant de voir comment mettre en place une fosse septique, il est intéressant de faire un petit rappel de la réglementation en vigueur qui concerne la mise en place de ce dispositif d’assainissement. Ainsi, parmi les règles à impérativement respecter, il faut tout d’abord se débarrasser de tout arbre ou arbuste susceptible de nuire au bon fonctionnement de la fosse septique à cause de ses racines. Il est aussi primordial de s’assurer qu’il y a une distance de 5 mètres tout au moins entre sa maison et l’endroit où l’on a posé le matériel. Au cas où on dispose d’une source d’eau, comme un puits ou un forage, à proximité de chez soi, il est capital d’adopter une distance de précautions de 40 mètres au minimum. Il faut enfin respecter une distance d’au moins 3 mètres par rapport aux limites de la propriété.

Distances système d’assainissement non collectif - Comment installer une fosse septique

Avant l’installation

 

Avant d’entreprendre l’installation d’une fosse septique ou d’un épandage à drain, il est primordial de se renseigner sur les réglementations en vigueur dans votre commune. Ces réglementations visent à prévenir la pollution des nappes phréatiques et des cours d’eau par les eaux usées. Sachant que ces travaux sont soumis à un contrôle strict, nous vous recommandons de solliciter l’avis d’un professionnel au vu du coût en lien avec l’installation d’une fosse septique. Voici un aperçu précis de la réglementation en place concernant la mise en œuvre d’une fosse septique toutes eaux.

L’arrêté du 6 mai 1996 a établi les prescriptions techniques applicables aux systèmes d’assainissement non collectif. Depuis lors, la mise en œuvre de l’assainissement individuel est supervisée par le Service Public d’Assainissement Non Collectif (SPANC). Ce dernier a pour mission de garantir la conformité des dispositifs d’assainissement tels que les fosses septiques et les fosses toutes eaux individuelles.

Si vous envisagez d’installer une fosse septique, il est impératif de contacter cet organisme avant de commencer les travaux afin d’obtenir une autorisation préalable. Vous devrez constituer un dossier, le déposer à la mairie et attendre sa validation avant de débuter les travaux. Pour connaître le SPANC compétent pour votre secteur, vous pouvez vous renseigner auprès de la mairie de votre commune ou du Conseil Général du département.

 

Travaux

Une fois l’accord obtenu, les travaux seront soumis à un contrôle par le SPANC :

  • Un premier contrôle au début de l’installation de la fosse.
  • Un dernier contrôle juste avant le remblaiement.

 

À l’issue de ces contrôles, un certificat de conformité de votre fosse septique vous sera délivré, attestant que les normes réglementaires en vigueur ont été respectées. Il est important de noter qu’un diagnostic assainissement, avec éventuellement des obligations de travaux, doit être fourni obligatoirement à l’acheteur lors de la vente d’une maison. Ce diagnostic doit avoir été réalisé moins de trois ans avant la transaction immobilière et être annexé à la promesse de vente. De plus, la réglementation exige également un entretien régulier de la fosse septique afin de garantir un assainissement efficace des eaux usées.

 

Installation d’une fosse septique : quelles sont les étapes à suivre ?

 

Pour ceux qui ignorent encore comment installer une fosse septique, l’opération se fait en général en 8 étapes principales si on ne prend pas en compte l’étude de sol. Ainsi, on doit avant tout délimiter la zone de pose. Elle doit bien entendu être délimitée en fonction du schéma d’installation envoyé au Service Public d’Assainissement Non Collectif ou SPANC. À noter d’ailleurs qu’elle doit se trouver hors zone circulée, et respecter les éventuelles conditions recommandées après l’étude de sol. Il faut ensuite passer au terrassement. Maintenant, il est temps de creuser la fouille en tenant compte des dimensions prévues. La prochaine étape est la réalisation d’un lit de pose stabilisé.

 

 

Pose d’une micro-station en 8 étapes

 

1.Délimiter la Zone d’Installation

Tracez précisément la zone d’implantation conformément au schéma de la fosse septique toutes eaux fourni au SPANC. Cette zone doit être située en dehors des zones de circulation et en accord avec les recommandations de l’étude des sols, notamment en ce qui concerne la nappe phréatique.

 

2. Terrassement et Stockage de la Terre Végétale

Procédez au terrassement du site, en gardant à l’esprit les dimensions du schéma d’installation. Pendant le processus, stockez la terre végétale de côté pour une utilisation ultérieure.

 

3. Creuser la Fouille

Excavez la fouille selon les dimensions précises du schéma. Assurez-vous que les mesures sont conformes aux recommandations du SPANC et du plan d’installation.

 

4. Préparation du Lit de Pose

Créez une surface stable dans la fouille pour accueillir la fosse septique. Assurez-vous que le sol est bien compacté et nivelé.

 

5. Positionner et Niveler la Fosse

Placez la fosse septique dans la fouille de manière à ce qu’elle repose correctement et soit parfaitement de niveau. Une installation de qualité est essentielle pour assurer le bon fonctionnement de la fosse.

 

6. Remblaiement Latéral et Remplissage

Remblayez latéralement autour de la fosse tout en la remplissant simultanément pour éviter tout déséquilibre. Veillez à compacter le sol de manière uniforme pour éviter les affaissements futurs.

 

7. Raccordement de la Fosse et Ventilation

Une fois la fosse solidement en place, procédez au raccordement aux conduites conformément au schéma de raccordement. Assurez-vous de la bonne installation de la ventilation pour permettre un fonctionnement adéquat.

 

8. Finalisation du Remblayage et Tampons de Visite

Terminez le remblayage en utilisant la terre végétale que vous aviez mise de côté. N’oubliez pas de la compacter soigneusement pour éviter tout affaissement ultérieur. Installez les tampons de visite nécessaires conformément aux spécifications du schéma d’installation.

 

En suivant ces étapes avec précision et en respectant les recommandations du SPANC ainsi que les plans fournis, vous pourrez installer une fosse septique toutes eaux de manière efficace et conforme aux normes réglementaires.

Les dernières étapes d’installation d’une fosse septique

 

Après la création d’un lit de pose stable à l’emplacement prévu, on peut passer à la pose proprement dite de la fosse septique et à sa mise à niveau. Une fois cela fait, il est temps de remblayer latéralement. On doit bien évidemment remplir la cuve en même temps. Il faut ensuite raccorder le dispositif avant de réaliser la ventilation. Il ne reste plus qu’à finaliser le remblayage. Pour cela, on utilise la terre végétale. Aussi, c’est lors de cette dernière étape qu’on pose les tampons de visite. Voilà donc les différentes étapes à suivre pour installer une fosse septique. Pour que le matériel fonctionne correctement et bénéficie d’une longue durée de vie, nous recommandons fortement de confier son installation uniquement à un installateur professionnel.

 

Quelles sont les alternatives disponibles sur le marché ?

 

Focus sur la microstation

 

Mini station d’épuration, Tricel Novo

Découvrez la mini station d’épuration Tricel

Les avantages de la mini station d’épuration Novo :

  • Légère : facile à transporter et installer
  • Compact : surface au sol de maximum 10 m2
  • Écologique : assainissement biologique
  • Simple : système tout-en-un et livré prêt-à-poser
  • Robuste : performance d’épuration exceptionnelle et durable
  • Équipements haut de gamme : compresseur de fabrication japonaise (Nitto Kohki) le plus fiable du marché
  • Economique : peu d’entretien nécessaire
  • Meilleur rapport qualité/prix du marché
  • Garantie : Garantie de 20 ans sur la cuve et 2 ans sur les équipements

 

Les différents dispositifs

Composés d’une gamme en mono-cuve jusqu’à 20 EH (Equivalent-Habitants) et en multi-cuves jusqu’à 500 EH.

Tricel Novo FR6

Tricel FR6

1-6EH 3/4000 Litres

Tricel Novo FR9

Tricel FR9

7-9EH 5/6000 Litres

Tricel Novo FR11

Tricel FR11

10-11EH 6/7000 Litres

Tricel Novo FR14

Tricel FR14

12-14EH 8/9000 Litres

Tricel Novo FR17

Tricel FR17

15-17EH 9/10000 Litres

Tricel Novo FR20

Tricel FR20

18-20EH 10000 Litres