Tout ce qu’il faut savoir sur l’assainissement commun à deux maisons

 

projet maison individuelle

Il existe de plus en plus de nouvelles solutions pour assainir les eaux usées individuellement. Ce, pour les logements qui ne peuvent pas se raccorder au système d’assainissement collectif. Ces fameuses solutions sont bien sûr plus performantes que les anciennes, comme la fosse septique avec épandage. L’un de leurs principaux atouts est leur compacité. Dans la majorité des cas, elles présentent en effet une faible emprise au sol.

À l’heure actuelle, il est possible d’assainir les eaux usées de deux maisons à l’aide d’un seul dispositif. Ce système est appelé « assainissement semi-collectif » ou assainissement commun à deux maisons. Voici justement tout ce qu’il faut savoir là-dessus.

 

Assainissement regroupé : c’est quoi concrètement ?

 

L’assainissement commun à deux maisons ou assainissement regroupé est un assainissement non collectif. Il permet de traiter les eaux usées d’un groupe d’habitations. Ce groupe peut ainsi comprendre entre 6 et 20 EH ou équivalents-Habitants. À noter qu’au-delà de 20 EH, on n’a plus affaire à un assainissement regroupé, car la législation modifie l’appellation. En somme, on peut alors désormais regrouper l’assainissement plusieurs maisons au sein d’un seul dispositif de traitement des eaux usées.

Le principal avantage de se tourner vers cette solution réside dans le fait qu’elle donne l’occasion de réduire les coûts de pose et d’entretien. Et bien évidemment, elle permet aussi la réduction de l’espace qu’on va prévoir pour le système. En d’autres termes, le dispositif d’assainissement n’occupe qu’une petite surface du sol pour deux maisons ou plus.

 

Quels dispositifs existent pour un assainissement de deux maisons ?

 

À l’heure actuelle, 4 sortes de systèmes d’assainissement individuel sont disponibles sur le marché français. Chacun de ces systèmes donne la possibilité de créer un assainissement commun à deux maisons.

  • On peut donc citer tout d’abord la fosse septique avec épandage reconstitué ou en place.
  • Il y a aussi le massif filtrant planté de roseaux. Celui-ci peut être muni ou non d’une fosse septique en fonction des besoins et des préférences de chacun.
  • Il y a ensuite le filtre compact utilisant souvent la fibre de coco.
  • Le quatrième type de système d’assainissement non collectif est bien entendu la micro-station d’épuration.

Ces différents systèmes se distinguent entre eux. Surtout au niveau du prix (prix d’achat et d’installation), mais également au niveau de l’emprise au sol.

 

Aperçu sur l’emprise au sol de ces différents systèmes

 

Ceux qui optent pour un système pour deux maisons ont souvent tendance à se tourner vers une fosse septique avec épandage classique. Surtout sachant que c’est une solution en vogue. Toutefois, le souci avec ce type de dispositif est qu’il a besoin de beaucoup de place pour son installation.

 

Afin de faire le bon choix en fonction de l’espace disponible, il est important de connaître l’emprise au sol des différents systèmes existants.

  • Ainsi, une fosse septique avec épandage a besoin d’une surface de 40 à 150 m².
  • Un massif filtrant planté de roseaux, quant à lui, nécessite entre 40 et 100 m².
  • Pour ce qui est du massif filtrant compact et de la micro-station d’épuration, ils nécessitent respectivement moins de 25 m² et moins de 15 m² d’emprise au sol.

Découvrez les solutions Tricel pour un assainissement commun

Les micro-stations Tricel

La gamme de micro-stations d’épuration Tricel NOVO

Tricel vous propose une gamme complète de micro-stations disponible en différentes capacités (voir ci-dessous).

Les avantages principaux sont les suivants :

  • Idéal pour les maisons principales
  • Livrée prête-à-l’emploi
  • Installation simple
  • Emprise au sol réduite
  • Silencieuse et sans odeur
  • Intégration paysagère facile
  • Fiable, longue durée de vie grâce aux matériaux choisis
  • Coûts de fonctionnement réduits
  • Garantie 20 ans
  • Entretien limité
  • A culture fixée

 

 

La gamme de filtres compacts, Tricel Seta Simplex et Tricel Seta

 

Le savoir-faire épuratoire des filtres compacts Tricel repose sur la fibre de coco qui est, à la fois, un média filtrant et un support bactérien. Le choix de la fibre de coco s’explique par sa longévité pour le traitement des eaux usées.

 

  • Idéal pour les maisons secondaires (valable pour les résidence principales)
  • Media filtrant FIBRE DE COCO écologique, naturelle et durable
  • Monocuve (jusqu’à 9EH), en Polymère Renforcé de fibres de Verre (PRV)
  • Garantie 20 ans
  • Facile à installer
  • Entretien par recharges de fibre de coco

Microstation pour deux maisons

Vous voulez savoir si une seule micro-station d’épuration peut être utilisée pour traiter les eaux usées de deux maisons?

La réponse dépend de plusieurs facteurs :

Capacité de la micro-station

La capacité d’une micro-station d’épuration se réfère à la quantité d’eaux usées qu’elle peut traiter efficacement dans une période donnée. Cette capacité s’exprime généralement en litres par jour (l/j) ou en équivalent-habitants (EH). 

 

La taille et la capacité d’une micro-station d’épuration peuvent varier en fonction de différents facteurs, tels que :

  • Le nombre d’habitants : Pour une résidence individuelle, la capacité de la micro-station est généralement dimensionnée en fonction du nombre de personnes vivant dans la maison. Par exemple, une micro-station pour une maison de 4 personnes aura une capacité plus élevée qu’une micro-station pour une maison de 2 personnes.
  • Le débit des eaux usées : La quantité d’eaux usées dépend également du débit d’eau qu’uitilise une maison. Plus le débit est élevé, plus la capacité de la micro-station doit être importante pour pouvoir traiter toutes les eaux usées produites.
  • Les équipements q’on utilise dans la maison : Certains équipements, tels que les lave-linge, lave-vaisselle, ou baignoires à jets, peuvent générer plus d’eaux usées que d’autres appareils ménagers plus économes en eau. Il faut prendre ces facteurs en compte lors du dimensionnement de la micro-station.
  • Les normes environnementales locales : Les réglementations et normes environnementales locales peuvent également influencer la capacité requise pour une micro-station d’épuration. Ce, car elles définissent les niveaux de traitement nécessaires pour respecter les critères de rejet dans l’environnement.

 

Il est essentiel de dimensionner correctement la micro-station d’épuration en fonction des besoins spécifiques du site pour assurer un traitement efficace des eaux usées. Une installation surdimensionnée ou sous-dimensionnée peut entraîner des problèmes de performance ou de conformité. Pour obtenir une estimation précise de la capacité nécessaire pour une micro-station d’épuration dans un contexte particulier, nous recommandons de faire appel à un professionnel qualifié dans le traitement des eaux usées.

Règlements et normes locales

Dans certaines régions, il peut y avoir des règlements spécifiques concernant l’utilisation des micro-stations d’épuration pour plusieurs propriétés. Il est essentiel de vérifier les règles locales et les exigences en matière de traitement des eaux usées pour savoir si cette configuration est possible.

Que vous viviez dans une habitation neuve ou ancienne, vous devez respecter certaines règles en matière d’évacuation des eaux usées. Si vous ne pouvez pas vous relier au réseau du tout-à-l’égout, vous devez disposer d’un système d’assainissement autonome.

Selon l’arrêté du 7 septembre 2009, les systèmes d’assainissement des eaux usées de type micro-station d’épuration biologiques ont le grand avantage de réaliser la totalité des étapes du prétraitement. Ainsi que du traitement au sein d’un seul et unique dispositif étanche.

Le rendement épuratoire d’une micro-station, suffisamment performant, permet de rejeter les effluents dans le milieu naturel (par infiltration ou en rejet superficiel, selon certaines conditions précisées dans les articles 11, 12 et 13 de l’arrêté du 7 septembre 2009). Ce système respecte ainsi l’environnement.

On contrôle les Micro-stations d’épuration doublement. Elles doivent obligatoirement avoir un marquage européen CE-12566-3 (+A1) et aussi obtenir un numéro d’agrément national, conformément à l’article 8 de l’arrêté du 7 septembre 2009.

Distance entre les maisons

Distance entre les maisons :

Si les deux maisons sont situées à proximité l’une de l’autre, il peut être plus facile de les relier à une seule micro-station. Cependant, si elles sont éloignées l’une de l’autre, cela peut entraîner des problèmes.

La distance entre les maisons est un facteur important à prendre en considération lorsqu’il s’agit de partager une micro-station entre deux propriétés. La faisabilité de partager une seule micro-station entre deux maisons changer par la distance qui les sépare. Cela, car il y peut avoir des implications sur la plomberie, la circulation des eaux usées et l’efficacité globale du système.

 

Distance

Voici quelques points à considérer concernant la distance entre les maisons :

  • Évacuation des eaux usées : Si les maisons sont situées à une distance considérable l’une de l’autre, il peut être difficile de diriger les eaux usées vers une seule micro-station d’épuration centrale. La mise en place d’un système de tuyaux ou de canalisations pour transporter les eaux usées d’une maison à l’autre jusqu’à la micro-station peut entraîner des défis techniques et coûts supplémentaires.
  • Pente et topographie : La pente du terrain et la topographie environnante peuvent également affecter la possibilité de partager une micro-station d’épuration. Une pente trop importante ou un terrain accidenté peut rendre difficile le transfert des eaux usées de manière efficace.
  • Pertes de charge : La distance entre les maisons peut entraîner des pertes de charge dans les tuyaux. Cela qui peut réduire le débit des eaux usées atteignant la micro-station. Cela peut affecter la capacité de traitement de la micro-station et nécessiter un dimensionnement plus important du système pour compenser ces pertes.

Coûts et entretien

Le partage d’une micro-station d’épuration entre deux maisons éloignées peut augmenter les coûts d’installation et d’entretien. Des coûts supplémentaires peuvent survenir pour la mise en place de la plomberie. Et des tuyaux peuvent être nécessaires pour relier les maisons à la micro-station.

En conclusion, bien que le partage d’une micro-station d’épuration entre deux maisons soit techniquement possible, la distance entre les maisons peut avoir un impact significatif. Ce, sur la faisabilité et les coûts du projet. Il est important de consulter des experts en traitement des eaux usées pour évaluer les défis spécifiques. Ceux-cis en lien avec la distance entre les maisons et déterminer la meilleure solution pour assurer un traitement efficace dans votre situation.

Consentement des propriétaires

Le consentement des propriétaires est un aspect essentiel à considérer lorsqu’on parle de partager une micro-station d’épuration entre plusieurs propriétés. Si vous envisagez d’utiliser une seule micro-station pour traiter les eaux usées de deux maisons distinctes, il est primordial d’obtenir le consentement explicite de tous les propriétaires.

Le consentement des propriétaires implique que chacun d’entre eux est informé de l’intention de partager une micro-station et qu’ils sont d’accord avec cette décision. Avant de procéder, il est essentiel de discuter de cette proposition avec tous les propriétaires du contrat, de leur expliquer les avantages et les inconvénients potentiels, ainsi que les responsabilités en matière d’entretien et de maintenance.

 

Points à aborder

Certains points à aborder lors de cette discussion pourraient inclure :

  • Responsabilités partagées : Définir clairement les responsabilités de chaque propriétaire en ce qui concerne l’entretien et la maintenance de la micro-station d’épuration. Il est important que chacun comprenne ses obligations pour garantir un fonctionnement optimal du système.
  • Coûts partagés : Discuter des coûts liés à l’installation, l’entretien, et la réparation de la micro-station d’épuration. Il est nécessaire de s’entendre sur la répartition équitable des dépenses entre les propriétaires.
  • Accord formel : Une fois que tous les propriétaires sont d’accord pour partager une micro-station, il est préférable de formaliser cet accord par écrit. Cela peut prendre la forme d’un contrat ou d’un accord signé par toutes les parties impliquées.
  • Respect des règlements locaux : Vérifier que le partage d’une micro-station d’épuration est conforme aux règlements et aux normes locales. Certaines juridictions pourraient avoir des restrictions ou des exigences spécifiques concernant cette pratique.

 

Le partage d’une micro-station d’épuration peut présenter des avantages, notamment des économies de coûts et d’espace. Cependant, il est essentiel de s’assurer que tous les propriétaires sont en accord avec cette décision et qu’ils comprennent les responsabilités qui en découlent. En cas de doute ou de questions spécifiques, il est recommandé de consulter des professionnels du traitement des eaux usées ou des conseillers juridiques pour obtenir des conseils adaptés à votre situation.

Besoins en eaux usées

Il est essentiel de considérer la quantité d’eaux usées générée par les deux maisons pour s’assurer que la micro-station peut traiter efficacement l’ensemble des eaux usées produites. Les besoins en eaux usées se réfèrent à la quantité et à la qualité des eaux usées produites par une résidence, un bâtiment ou une installation. Ces eaux usées proviennent généralement des activités domestiques et industrielles, et elles doivent être collectées et traitées avant d’être rejetées dans l’environnement ou recyclées à des fins non potables.

 

Besoin

Les besoins en eaux usées varient en fonction de plusieurs facteurs, notamment :

  • Nombre d’habitants : Plus il y a de personnes vivant dans une maison ou occupant un bâtiment, plus la quantité d’eaux usées produites sera élevée.
  • Habitudes de consommation d’eau : Les habitudes de consommation d’eau, comme la durée des douches, l’utilisation fréquente de machines à laver, de lave-vaisselle, ou de toilettes à chasse d’eau, influent sur le volume d’eaux usées généré.
  • Types d’activités : Les activités effectuées dans le bâtiment peuvent également affecter les besoins en eaux usées. Par exemple, les activités industrielles, agricoles ou commerciales peuvent générer des eaux usées spécifiques nécessitant un traitement adapté.

Il est important de comprendre les besoins en eaux usées pour les deux maisons pour concevoir et dimensionner correctement un système de traitement des eaux usées, comme une micro-station d’épuration. Une évaluation précise de la charge en eaux usées est essentielle pour choisir la bonne capacité de traitement et assurer le bon fonctionnement du système dans le respect des normes environnementales.

En résumé, si la micro-station d’épuration a une capacité suffisante, que les règlements locaux le permettent, et que les propriétaires sont d’accord, il est possible d’utiliser une seule micro-station pour deux maisons. Cependant, il est important de toujours se conformer aux règles et réglementations en vigueur. Et de consulter des professionnels du traitement des eaux usées pour obtenir des conseils spécifiques à votre situation.

A lire aussi : microstation d’épuration pour un regroupement ou lotissement.

Principales caractéristiques de nos produits et services

 

Une longue expérience de l’ANC : dispositifs posés à travers le monde dans tous les types de sols et sous tous les climats.

Certifications Tricel

Certifications

Tous nos dispositifs sont agréés par les Ministères de l’Environnement et de la Santé

Installation

Facile à installer

L’installation de nos dispositifs est facile car ils sont ultra compacts et légers.

SAV de proximité

SAV de proximité

Grâce à ses composants et matériaux hauts de gamme, les dispositifs sont faits pour durer.